Carpocapse
Fruitier, Arbre et Verger

Le carpocapse c’est quoi ?

Les fruits, légumes et arbres fruitiers de votre jardin ne sont pas à l’abri des insectes et autres nuisibles. Pourtant, il existe des solutions efficaces pour les protéger. Au printemps, se développe massivement le carpocapse qui peut causer d’importants dégâts. Il s’attaque à plusieurs espèces d’arbres fruitiers et peut totalement anéantir votre récolte. Direct-Filet vous propose donc quelques conseils pour vous aider à reconnaître le carpocapse et à vous en protéger, notamment grâce à un filet anti-insectes.

Qu’est-ce que le carpocapse et comment le reconnaître ?

Le carpocapse, Cydia Pomonella de son nom latin, est un petit papillon gris brun qui mesure environ 2cm de long. De la famille des tordeuses, il est doté de taches brunes bien marquées au niveau des ailes. A ne pas confondre avec la drosophile suzukii, cette petite mouche qui s’attaque notamment aux cerisiers. A l’état de larve, le carpocapse hiverne dans un cocon blanchâtre, il se met à l’abri dans un trou d’écorce, dans un local de stockage ou parfois même au niveau du sol. Entre avril et juin, dès que les températures remontent, les chenilles se transforment en chrysalides puis en papillons. Ceux-ci s’accouplent ensuite très vite et la ponte commence parfois dès le lendemain. La femelle dépose alors jusqu’à 100 œufs sur les feuilles ou les fruits de l’arbre. Environ 15 jours après les larves éclosent et se déplacent jusqu’à l’intérieur du fruit pour s’y développer. Lorsqu’elles sont à l’intérieur du fruit les larves creusent une galerie en forme de spirale et dévorent tout sur leur passage. Une fois arrivées au terme de leur développement, elles sortent du fruit pour trouver un abri où tisser leur cocon jusqu’au printemps prochain.

Pour savoir si vos arbres fruitiers ont subi l’attaque de carpocapses, il suffit de regarder les fruits tombés au sol. En règle générale, vous pourrez observer le trou par lequel la larve est entrée, celui-ci se situe souvent en dessous du fruit. Si vous coupez le fruit en deux, vous observerez alors des galeries et risquez d’y découvrir une chenille rosâtre au cœur du fruit.

Quels sont les fruits attaqués et les dégâts causés ?

CarpocapsePomme

Si vous n’avez installé aucune protection autour de vos arbres fruitiers, tel qu’un filet anti-insectes, il y a de grandes chances que ceux-ci subissent les attaques du carpocapse. Les fruits attaqués en grande majorité sont les pommes et les poires. Toutefois, l’insecte peut aussi s’attaquer à votre noyer, à votre prunier ou encore à votre châtaignier. Puisque la larve s’introduit dans le fruit pour s’y développer, elle y creusent des galeries, dépose ses excréments et consomme les pépins. Les fruits ont alors tendance à tomber prématurément voire même à pourrir. La présence de l’insecte peut également entraîner des pourritures secondaire ce qui rend le fruit non commercialisable. Pour le consommer il faut alors supprimer toutes les parties attaquées par le ver et ne conserver que la chaire intacte. Dans certains cas, le fruit devient totalement inconsommable. De plus, un fruit attaqué par le carpocapse devient très difficile à conserver.

Comment lutter contre le carpocapse avec le filet anti-insectes ?

Pour éviter de perdre toute votre récolte, il convient donc de protéger efficacement vos arbres fruitiers. Parmi les différentes méthodes recommandées, l’installation d’un filet anti-insectes reste la plus efficace. En effet, en plaçant un filet adapté sur vos arbres fruitiers, vous réduisez voire même empêchez totalement les attaques de carpocapses. Le filet anti-insectes est donc une excellente alternative aux traitements chimiques qui eux laissent des résidus parfois toxiques sur les fruits. Il est donc écologique mais également économie puisqu’il dispose d’une durée de vie d’environ 5 ans. Découvrez vite notre modèle de filet anti-insectes Alt’Carpo spécialement conçu pour lutter contre le carpocapse.
En plus de votre filet anti-insectes vous pouvez mettre en place quelques mesures préventives telles que des pièges à phéromones ou encore des bandes de cartons ondulés posés sur le tronc pour piéger les larves. Ramasser et détruire les fruits véreux et notamment ceux tombés avant maturité vous permet également de stopper le cycle de reproduction du carpocapse et donc de freiner son développement. Enfin, les chauves-souris et les mésanges sont les ennemis naturels du carpocapse. Vous pouvez donc les attirer vers vos arbres fruitiers en installant des nichoirs adaptés à chaque espèce.

Vous êtes à la recherche d’un filet anti-insecte efficace pour lutter contre les nuisibles qui s’attaquent à vos récoltes ? Direct-Filet vous propose une large gamme de produits de grande qualité. Profitez des conseils d’un professionnel du secteur pour savoir contre qui, quand et pour quelle culture utiliser le filet anti-insectes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *