Hiverner son citronnier
Hivernage & forçage

Hiverner son citronnier

Quoi de mieux qu’un citronnier dans votre jardin pour une ambiance de méditerranée ? Particulièrement apprécié en France, le citronnier est un agrume facile à cultiver même pour les plus néophytes. Vous souhaitez effectuer l’hivernage de votre citronnier pour le préserver des rudesses de l’hiver ? Nos experts en jardinage font le point pour vous sur la question.

Hivernage : Identifiez les premiers refroidissements

Cultivé en pot, le citronnier est un agrume particulièrement résistant, même en période d’hiver. Capable de résister jusqu’à -2 °C, les changements de températures peuvent considérablement le fragiliser. Dès les premiers refroidissements, il est primordial d’effectuer les soins nécessaires pour le protéger du gel. Pour réussir l’hivernage d’un citronnier, vous pouvez le mettre à l’abri dès que les températures avoisinent les 5 °C.

Hivernage : Faites la chasses aux parasites

Concernant l’hivernage d’un citronnier en pot, il est conseillé de s’attarder d’abord sur sa partie souterraine. En effet, ce sont les racines de l’agrume qui sont le plus exposées lors des premiers froids de l’hiver. En effet, un citronnier en pot est particulièrement vulnérable aux chutes soudaines de température. Un pot en terre cuite est aussi susceptible de rompre sous l’effet du gel. Avant de le mettre à l’abri, veillez toujours à nettoyer le pot et la soucoupe pour éliminer d’éventuels parasites.

Hivernage : Élaguez la partie supérieure

Avant la période d’hivernage de votre citronnier, procéder d’abord à l’élagage de sa partie supérieure. Cette étape concerne essentiellement les rameaux, les branches et les feuilles. Veillez à supprimer l’excès de branches et de rameaux qui étouffe l’arbuste. Éliminez les fleurs et redéfinissez pour votre citronnier une belle forme arrondie. La vérification des feuilles est aussi essentielle pour identifier la présence de nuisible comme les cochenilles. La présence de parasites nécessite un traitement spécifique avant l’hivernage.

Hivernage : Placez le citronnier à l'abris

Si cela est possible, veillez à placer le citronnier dans une pièce lumineuse comprise entre 3 et 8°C maximum. Il peut s’agir par exemple d’une véranda ou d’un garage avec des fenêtres. Si vous souhaitez effectuer l’hivernage du citronnier en extérieur, certaines mesures préventives sont nécessaires. Commencer par effectuer un paillage sur la terre et une partie du tronc. Enfin, recouvrez la partie supérieure à l’aide d’un voile d’hivernage. Nous conseillons de placer le citronnier à l’abri du vent et des courants d’air. N’hésitez pas à le rapprocher d’une baie vitrée pour lui apporter un peu de chaleur. L’idéal est de conserver votre citronnier dans une serre froide. Il s’agit d’une véranda avec une température comprise entre 6 et 12 °C.

Hivernage : Limitez les arrosages

L’hivernage d’un citronnier signifie que l’arbuste est au repos. Par conséquent, il est inutile de l’arroser si celui-ci est planté en pleine terre. Un arrosage avant une vague de froid est préjudiciable pour ses racines sensibles. Si le citronnier est dans une serre froide, limitez-vous à un arrosage sommaire une fois par mois uniquement. À défaut d’être obligatoire, ce geste permet toutefois d’humidifier la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *